Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

© Elizabeth Carecchio

© Elizabeth Carecchio

Tragique, Envoutant, Magnifique.

En arrivant à l’odéon, les spectateurs sont répartis dans trois salles A,B,C.

Très rapidement, on nous explique qu’après chaque entracte nous devrons changer de lieu en fonction de notre lettre pour assister aux trois partitions de la pièce.

Chaque groupe moment aura une vision un peu différente du spectacle en fonction de l’ordre de passage des différents scénarios.

La performance des comédiens est admirable, ils jouent de front les trois intrigues en se mouvant avec fluidité d’un plateau à l’autre.

Tous alternativement, changent de lieu, mais aussi de costumes, de période de vie donc d’âge et parfois de rôle.

Ceci successivement trois fois, c’est d’une grande prouesse et d’un grand talent

 

Nous allons assister à la vengeance des femmes….

Sept comédiennes ;

Valeria Bruni Tedeschi émouvante dont la voix vous transperce le cœur , entourée de  Nathalie Richard, Adèle Exarchopoulos, Servane Ducorps, Eye Haïdara, Pauline Lorillard et Alison Vence toutes étonnantes et talentueuses   vont se révolter contre le machisme, l’autorité, la violence  et la maltraitance  des hommes.

Eric Caravaca seul homme sur le plateau, incarne avec éloquence les différentes figures des hommes lâches, misogynes, violents et monstrueux...

 

Tous ces magnifiques comédiens vont nous transporter ;

*Dans un restaurant asiatique où se déroule un mariage un peu particulier, le marié a disparu...

*Quelques années plus tard, dans une chambre d’hôtel où des non-dits seront dévoilés.

*Au final, dans un bureau où la vengeance sévira.

Nous côtoierons les crimes, les désenchantements, les non-dits, la débauche sexuelle, le harcèlement et la vengeance.

Les décors sont esthétiques et évocateurs des différentes époques.

Un seul bémol peut être la longueur des entractes mais nous comprenons que les comédiens ont besoin de reprendre quelques forces…

Nous sommes captivés par cette trilogie, le temps passe comme un éclair.

C’est captivant, un vrai régal.

Claudine Arrazat

©DR

©DR

Berthier 17e

19h30 du mardi au samedi, 15h le dimanche.


jusqu'au 21 avril 2019


Placement libre

durée 3h45 ( avec deux entractes)
©DR

©DR

©DR

©DR

Tag(s) : #Th de L'Odéon, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :