Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mon Lou

Poésie, sensualité, amour, érotisme.

Lettres d’Apollinaire à Lou par Moana Ferré

 Mise en scène de Christian Pageault

Guillaume Apollinaire rencontre Louise Coligny-Chatillon en septembre 1914. Après son départ pour la guerre, Lou ira retrouver le poète pendant  huit jours, ils vivront une passion bouillonnante mais éphémère comme toute grande passion.

A travers la  magnifique interprétation de Moana Ferré, nous découvrons  Lou. Jeune femme libérée, indépendante qui requiert le droit au plaisir. Les lettres du poète sont  sensuelles, érotiques, poétiques enfin elles vous transpercent et vont droit à l'âme. Pour survivre à l’horreur de la guerre, Apollinaire entretient une correspondance emplie de désir fiévreux pour son amante Lou qui devient sa muse.

Nous sommes troublés et émus  par l’enchantement et le ravissement de ces lettres pleines de sensualité, de jouissance et d’amour.

Mais, non percevons aussi l’horreur de la guerre de 14 et  des tranchées.

C’est un spectacle fabuleux où nous baignons dans la merveilleuse écriture d’Apollinaire.

Et quand te reverrai-je ô Lou ma bien-aimée
Reverrai-je Paris et sa pâle lumière
Trembler les soirs de brume autour des réverbères
Reverrai-je Paris et les sourires sous les voilettes
Les petits pieds rapides des femmes inconnues
La tour de Saint-Germain-des-Prés
La fontaine du Luxembourg
Et toi mon adorée mon unique adorée
Toi mon très cher amour
   

publikart.net

publikart.net

lucernaire.fr

lucernaire.fr

Tag(s) : #Th du Lucernaire, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :