Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Credit  photos  EVA AND GADENNE

Credit photos EVA AND GADENNE

Émouvant, Délicat, Éloquent.

En 2010, Eric Faye écrivain contemporain né à Limoge en 1963, reçoit le grand prix du roman de l'Académie française pour "Nagasaki ». Ce roman a été traduit par la suite dans une vingtaine de langues et a été adapté en bande dessinée par  Agnés Hostache.

Eric Faye s’est inspiré d’un fait divers, en 2008 au Japon : « un homme découvre qu’une femme vivait à son insu dans sa maison et dormait dans un placard depuis une année. »

Olivier Cruveiller, dans un décor  épuré ,  nous offre une belle adaptation de cette nouvelle.

Nous découvrons Shimura, un homme simple à l' existence bien réglée et monotone.  Il quitte tous les matins son appartement scrupuleusement bien rangé pour la station météorologique où il travaille. C’est un homme solitaire qui se mêle peu aux autres. Or, un jour, il découvre quelques petites anomalies dans sa cuisine : un yaourt manquant, un jus d’orange qui se consomme par magie.

Mais qui donc se sert dans son frigo? Il vit seul, les portes sont bien fermées..

Credit photos EVA AND GADENNE

Perturbé par ces événements étranges, il va mener une  enquête à l'aide de sa webcam et découvrir qu’une femme sans logis vit chez lui dans la plus grande discrétion. Il en avertie la police …

Son existence minutieusement organisée va subir un bouleversement .

 

 

Mais qui est donc la vraie victime :

Shimura-San propriétaire des lieux, perturbé par cette intrusion dans sa vie privé ?

Cette femme sans logis, abandonnée par la société qui squatte son appartement ?

A travers les confessions de l’homme dans un premier temps puis de la femme, nous découvrons deux êtres noyés dans les tourments de la vie. Deux êtres perdus dans leur solitude.

Cet homme trompé dont l’intimité a été violée, va dénoncer cette femme dépossédée qui tente à retrouver le chez soit de son enfance et ses souvenirs.

Une histoire émouvante et bouleversante.

L’accusateur éprouvera-t-il de la compassion ?

L’accusée un besoin de se justifier ?

Se retrouveront-ils ensemble pour palier à leur solitude?

Deux être isolés au milieu des ombres qui peuplent Nagasaki.

La scénographie est   percutante, symbolique et poétique, la mise en scène est magnifiquement orchestrée.

Credit photos EVA AND GADENNE

Laurent Valéro nous ravi au son de son violon et bandonéon. Les comédiens Nina Cruveiller, Natalie Akoun et Olivier Cruveiller nous émeuvent et nous transportent avec brio dans cette bouleversante fable.

Un petit plus pour Nathalie Akoun qui incarne avec finesse, émotions et grand brio cette femme qui cherche à adoucir ses blessures.

Un ravissant et captivant moment théâtral.

Claudine Arrazat

Credit photos EVA AND GADENNE

Collaboration artistique et mise en scène Barthélémy Fortier

Musique Laurent Valéro

Avec :Elle (jeune) : Nina Cruveiller / Elle (plus âgée) : Natalie Akoun / Monsieur Shimura : Olivier  / ruveiller / Violon et bandonéon : Laurent Valéro

Durée du spectacle : 1h15

Au Théâtre de l’Épée de Bois du 5 au 15 janvier 2023 / Les jeudi, vendredi, samedi à 21h  /  Samedi et dimanche à 16h30

Au 100 (Rue de Charenton)  du 23 au 25 mars 2023 / du 30 mars au 1er avril 2023 / du 6 au 8 avril 2023   À 20h

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :