Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

(c) Sophie Boulet

(c) Sophie Boulet

Poétique, Musical, Bouleversant, Magnifique.

Pour notre plus grand plaisir, Muriel Mayette-Holz sociétaire puis anciennement administratrice générale de la comédie française, actuellement directrice du CDN de Nice, met en scène Bérénice avec carole Bouquet dans le rôle principal.
Toutes deux connaissent parfaitement cette tragédie amoureuse, Mureil Mayette-Holz pour l’avoir monté en 2011 à la comédie française et Carole Bouquet pour l’avoir joué en 2008 avec Lambert Wilson.

Voir ou revoir Bérénice suscite toujours une grande émotion, c’est la tragédie de l’amour, un combat entre le cœur et la raison.

Bérénice, Reine de Palestine et Titus futur empereur de Rome, éprouvent un amour réciproque mais pour régner, Titus doit abandonner Bérénice.

« Rome, par une loi qui ne se peut changer,

N'admet avec son sang aucun sang étranger »

Muriel Mayette-Holz nous offre une version allégée des précisions historiques et donne par ce fait une grande ampleur à la profondeur et à la compréhension du texte. Les magnifiques vers de Racine viennent nous percuter en plein cœur. C’est bouleversant.

La scénographie de Rudy Sabounghi épurée et raffinée accroit les émotions et la puissance des mots.

Dans un décor contemporain, ‘une grande chambre aux murs nus, en fond de scène deux grandes fenêtres où les couleurs du jour et de la nuit se feront voir, un grand lit et quelques coussins en accessoire’.

(c) Sophie Boulet

C’est dans la sobriété et l’intimité de ces lieux que les aveux, les amours et les adieux de Bérénice, Titus et Antiochus nous émeuvent et nous chavirent.

La création musicale de Cyril Giroux est beaucoup plus qu’un accompagnement, c’est un énième personnage en symbiose avec les évènements et les sentiments qui parcours cette tragédie. C’est aérien et magique.

Muriel Mayette-Holz , nous offre,  une mise en scène minutieusement orchestrée, les mouvements et les déplacements des comédiens sont rares et précis, nous ressentons la souffrance figée dans l’instant, la profondeur des sentiments et la musicalité des vers.

Longtemps les sublimes vers de Racine trotteront dans nos têtes

" Que le jour recommence et que le jour finisse  Sans que jamais Titus puisse voir Bérénice Sans que de tout le jour elle puisse voir Titus" Bérénice

"Ah Rome ! Ah Bérénice ! Ah prince malheureux ! Pourquoi suis-je empereur ? Pourquoi suis-je amoureux ? "Titus

(c) Sophie Boulet

Les comédiens Carole Bouquet, Frédéric de Goldfiem, Jacky Ido, Augustin Bouchacourt et Ève Pereur nous captivent et nous émeuvent par la justesse de leur jeu et leur talent.

Carole Bouquet irradie le plateau, elle incarne Bérénice  rayonnante et amoureuse puis solennelle et olympienne dans sa souffrance, elle est  bouleversante.

Frederic de Goldfiem interprète Titus avec adresse et grand talent. Pauvre Titus perdu entre l’Amour et le devoir.

Jacky Ido nous ravi dans le rôle d’Antiochus.  Ami fidèle et malheureux amoureux.

Merci à tous pour ce grand moment de théâtre où les beaux vers de Racine semblent si contemporains et si prés de nous.

Claudine Arrazat

Avec Carole Bouquet, Frédéric de Goldfiem, Jacky Ido, Augustin Bouchacourt et Ève Pereur

Décor et costumes Rudy Sabounghi

Musique original Cyril Giroux

Production Théâtre National de Nice

La Scalla  Paris 13, boulevard de Strasbourg, 75010 Paris

Du 18 janvier au 28 janvier, du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 17h ; relâche le 29 janvier Du 31 janvier au 18 février 2023, du mardi au samedi à 19h, le dimanche à 15h Durée 1h25

Tag(s) : #Th La Scala, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :