Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

© Jean-Louis Fernandez-

© Jean-Louis Fernandez-

Bouleversant, Percutant, Éloquent.

Falk Richter dramaturge engagé, contemporain des plus important d’Allemagne, collabore depuis plusieurs années avec Stanislas Nordey comédien et metteur en scène talentueux  directeur du TNS depuis 2014. Nous n’oublierons jamais ‘Je suis Fassbinder’ en 2019 au Théâtre du Rond-point. (saga extravagante et débordante de vérités abominables).  Traduit par Anne Monfort traductrice de nombreux textes de Falk Richter et metteuse en scène dont nous avons beaucoup aimé ‘Nostalgie 2175’.

Dans les familles, les couples, la presse et dans tous les pays, il y a des sujets dont nous  ne parlons jamais .

Falk Richter crée une autofiction à travers les non-dits, l’intolérance, la rigidité, la violence qui ont baignées son enfance et sa jeunesse.

Examiner ses blessures, les conter avec franchise, ne pas se taire, ne pas avoir honte permet de se construire. La jeunesse de années 80 en Allemagne a été  affectée par le silence sur des crimes de guerre qui ont pu toucher leurs proches

Briser le silence. Silence= Death » était le slogan de la communauté LGBTQI (Lesbienne, Gay, Bisexuel·le, Trans, Queer et Intersexe), lors de la grande épidémie du sida dans les années 80.

© Jean-Louis Fernandez-

A travers l’histoire de sa famille, Falk Richter manifeste contre le patriarcat, l’homophobie, la montée de l’extrémisme religieux et de l’extrême droite. Il pose des questionnements  sur notre avenir et le devenir de notre planète.

Sur scène, des plateaux sur différents niveaux reliés par un chemin aux multiples embranchements qui nous mèneront du bureau de Falk Richter à l'appartement familial,  du  jardin au bureau.....

Un labyrinthe où guidé par Stanislas Nordey nous découvrons avec émotions cette auto fiction éloquente, véridique et poignante.

Stanislas Nordey emplie l’espace avec charisme et talent. Sa voix résonne au plus profond de nous-même, c’est Falk Richter qui se souvient 30ans après avoir quittée la maison familiale.

La mise en scène de Falk Richter est dynamique et orchestrée avec finesse. en Plusieurs tableaux se succèdent  intercalés par la musique de The Cure.

Autobiographie       Dans ma famille on n’a jamais parlé

du nombre de personnes que mon père a tué pendant la deuxième guerre mondiale quand il était jeune solde.

de ma sœur qui est née hors mariage.

des mauvais traitement corporel que mon grand-père à infligé à mon père quand il était enfant »

Pour la première fois la mère de Falk Richter apparait en réel dans ses créations.

© Jean-Louis Fernandez-

 

Un dialogue entre la mère et fils apparait en vidéo, c’est troublant et émouvant. Madame Doris Waltraud Richter parle de sa propre enfance malheureuse sans détour mais ne peut se remettre en cause en tant que mère. Elle nie les accusations de Falk.

 

L’absence totale de dialogues avec son père, une mère voulant des enfants ‘gentils ‘, aucun droit à la parole, découverte de son homosexualité à 14 ans violemment réprimé par sa famille…

Violence des homophobes « Straight World Order »

Falk Richter aborde les violences racistes, les exterminations de la dernière guerre mondiale à travers les violences d’homophobes qu’il a subit à 19 ans où les témoins n’ont point pris sa défense mais ont minimisé les faits….

« je me souviens, je me souviens, je ne veux pas en parler, je ne veux pas en parler, silence sinon trop de honte, je ne veux pas que cela fasse partie de ma vie je ne veux pas être une chose qu’on cogne 

 Auto fiction  

© Jean-Louis Fernandez-

A la mort de son père, Falk Richter évoque ses souvenirs avec Konstantin son premier amour de jeunesse.

Il a planté sa tente dans le jardin, loin de ce un père homophobe, disparut sans se réconcilier avec son fils. Il demande à Kontantin de venir le rejoindre...

 

Puis, les questions fusent à travers les échanges téléphoniques avec Konstantin, son agent ou son compagnon actuel.

Comment changer la perception de monde ? comment construire un avenir viable aux générations futures ? Comment prendre leur désir et  leurs besoins en considération . Il faut avoir de l’empathie, ouvrir les yeux, avouer ses erreurs et ses faiblesses..

© Jean-Louis Fernandez-

Le Requin du Groenland

Devant sa tente, perdu dans ses pensées, Falk Richter s’évade dans le grand nord. Il nous conte l'histoire l’être le plus âgé du monde, Le Requin du Groenland.

« Je me demande pourquoi les humains n’ont jamais réussi à créer une autre relation avec les être vivant qui diffère, pourquoi nous ne savons que les abattre, les enfermer…… »

 

La musique de « The cure » qui résonne si bien avec les années 1980, l’éclairage de Philippe Berthomé tout en nuances et la scénographie de Katrin Hoffmann raffinée intensifient les émotions.

Ce texte magnifique  de Falk Richter nous bouleverse et nous interpelle, Stanislas nous captive, ses mots  s’envolent et nous frapper en plein cœur. Un moment théâtral transperçant et passionnant.

Claudine Arrazat

© Jean-Louis Fernandez-

Dramaturgie Jens Hillje  / Scénographie et costumes Katrin Hoffmann  / Vidéo Lion Bischof  / Musique Daniel Freitag / Enregistrement violoncelle Kristina Koropecki  / Lumière Philippe Berthomé  / Collaboratrice artistique de Stanislas Nordey Claire ingrid Cottanceau  / Assistanat à la dramaturgie et à la mise en scène Nadja Mattioli  / Assistanat à la scénographie et aux costumes Émilie Cognard / Production Théâtre National de Strasbourg, MC93 – Maison de la culture de Seine-Saint-Denis / Coproduction Maison de la Culture d’Amiens

La pièce THE SILENCE de Falk Richter, traduction d’Anne Monfort, est représentée par L’Arche − agence théâtrale.Falk RichterThéâtre — création 2022

Du 21 octobre au 6 novembre 2022 MC93 Bobigny     Durée 1h45 – Nouvelle Salle

Tournée 23/24   MC2 Grenoble

Maison de la culture D' Amiens

Tag(s) : #MC 93, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :