Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

- © Sigrid Colomyès

- © Sigrid Colomyès

Bouleversant, Captivant, Magnifique.

- © Sigrid Colomyès

Installés en cercle autour d’un grand plateau en bois clair surélevé, notre premier regard est émerveillé par les magnifiques costumes du XVII ème des comédiens qui viennent nous conter le prologue de cette tragédie.

Pas besoin de décor, la mise en scène de Robin Renucci donne une grande ampleur au texte, les alexandrins tintent clairement, les mots nous vont droit au cœur, nous transpercent et nous bouleversent.

« L’un des buts des Tréteaux de France est de créer de l’écoute, de l’attention et une rencontre autour de la langue » RR

Les cinq actes sont annoncés par le son sourd et majestueux du gong, l’ambiance est magique et cérémoniale, nous sommes au cœur de ce drame racinien.

 

 

Phèdre, seconde femme de Thésée roi d’Athènes ressent un amour passionné pour Hippolyte son beau-fils. Une passion amoureuse incontrôlable et fatale.

« C’est Vénus tout entière à sa proie attachée »

« Vénus inspira la passion de sa mère Pasiphaé pour un taureau dont s’en suit la naissance du Minotaure, Venus poussa Thésée a abandonner Ariane, la sœur de Phèdre, qui l'avait aidé à sortir du Labyrinthe... ».

Phèdre dépérit rongée et culpabilisée par cet amour incestueux, Œnone , sa nourrice lui soutire cette déchirante confession.

Hyppolyte de son côté, avoue à Théramène qu’il aime d’un amour impossible Aricie, princesse athénienne retenue prisonnière par Thésée.

Suite à l’annonce la mort de Thésée, Phèdre avoue son amour à Hyppolyte offusqué et hors de lui.

Mais Thésée revient bien vivant au milieu de ce chaos.

La tragédie familiale s’enflamme. Des paroles ont été dites et ne peuvent être effacées…

Phèdre peut-elle retrouver son honneur face à Thésée après de tels aveux ?

La colère de Thésée s’apaisera elle ?

- © Sigrid Colomyès

Les comédiens fabuleux nous transportent avec grand brio dans cette tragédie enflammée, nous sommes emportés au rythme des alexandrins qui emplissent l’espace, nous captivent, nous font vibrer et nous chavirent.

Les costumes de Jean-Bernard Scotto sont somptueux, soieries, crinolines, robes à panier, vestes de brocart….

La mise en scène de Robin Renucci est orchestrée avec minutie, les actes s’enchainent avec fluidité et harmonie au son du gong.

Nous n’osons respirer, l’émotion nous envahie, nous sommes un instant Phèdre, Hyppolyte ou Thésée.

Merci à tous pour ce grand moment théâtral.

Claudine Arrazat

Avec

- © Sigrid Colomyès

Judith D’aleazzo (Panope)  / Nadine Darmon (Œnone) / Marilyne Fontaine (Phèdre) / Patrick Palmero (Théramène) / Eugénie Pouillot (Aricie) / Ulysse Robin (Hippolyte) / Chani Sabaty (Ismène) / Julien Tiphaine (Thésée)

Scénographie Samuel Poncet / Costumes Jean-Bernard Scotto / Assistanat A La Mise En Scène Judith D’aleazzo

Production Tréteaux De France – Centre Dramatique National

Les représentations auront lieu les 26, 27 et 28 mai et les 1, 2, 3 et 4 juin 2022. Dans   les locaux des Tréteaux de France.  2, rue de la Motte 93300 Aubervilliers

Tag(s) : #Les Tréteaux de France, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :