Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photo  A.Mesnil

Photo A.Mesnil

Dynamique, Poignant, Saisissant.

Christian Benedetti nous propose la première version d’Ivanov dans une nouvelle traduction de Brigitte Barilley, Christian Benedetti et Laurent Huon.

Tchekhov a 27ans cette version fut mal accueillie par le public en 1887.

Tchekhov décrit cette société de petits bourgeois hypocrites, antisémites, antipathiques, médisants…Cette version est saisissante.

Ivanov joué avec brio par Marc Lamigeon  est désabusé, dégouté de lui-même, maussade et  endetté. Il a 35ans mais semble vieux avant l'age. Il  se montre cruel et monstrueux envers son épouse Anna aujourd’hui mourante,il n’a plus aucun sentiment envers elle et n’éprouve aucune compassion.

 « Tu vas mourir », lui dit-il avec brutalité et méchanceté. » 

Quelle déchirure pour Anna Petrovna douce et tendre qui a sacrifié son héritage, sa famille et ses origines juives par amour pour lui. Stephane Gaillard incarne Anna avec naturel et aisance, elle est bouleversante.

Au côté d’Ivanov trône Borkine interprété par Christian Benedetti, c'est un personnage haut en couleur qui nous fascine et nous captive dès son apparition. Borkine gère le domaine d’Ivanov, il est pétulant, déborde d’énergie, amoral et prêt à vendre son âme pour quelques roubles….

Photo A.Mesnil

N’oublions pas les Lébédev créanciers d’Ivanov. Le père, le talentueux Philippe Crubézy quelque peu sous l’emprise de sa femme, la mère, Zinaida sensationnelle Brigitte Barilley se métamorphose en cette femme   raciste, cancanière et vénale, leur fille Sacha amoureuse d’Ivanov dont elle deviendra l’épouse éphémère. Leslie Bouchet est la jeune Sacha , pleine de constance confiante en son amour pour Ivanov, elle nous séduit et nous charme.

La mise en scène de Christian Benedetti est rythmée, le jeu des comédiens est enlevé et dynamique, par intermède des silences nous interpellent ; ‘ que va t il se passer ? tout peu chavirer ?’

Les personnages sont tous pittoresques, croustillants parfois grivois nous sommes plongés dans une société de province rurale en décadence. Les comédiens nous entrainent avec talent et vitalité et nous passons un captivant moment théâtral en leur compagnie.

 Claudine Arrazat

Jusqu'au  24  avril 2022 le projet  TCHEKHOV continu voir sur

www.tchekhov-137evanouissements.com

Puis du 11mai au 29 mai des pièces en un acte y seront ajoutées

THÉÂTRE-STUDIO D’ALFORTVILLE 16, rue Marcelin Berthelot 94140 Alfortville     Tel : 01 43 76 86 56   

Brigitte Barilley  Zinaida / Leslie Bouchet  Sacha / Vanessa Fonte  Une invitée / Marilyne Fontaine /   Stéphane Caillard   Anna Petrovna / Olivia Brunaux   Babakina / Hélène Stadnicki   Une invitée / Martine Vandeville   Avdotia / Christian Benedetti   Borkine /   Julien Bouanich      Lvov /  Alain Dumas   Kossykh / Philippe Crubézy      Lebedev /Baudouin Cristoveanu   Doudkine / Daniel Delabesse   Chabelski / Marc Lamigeon   Ivanov / Alex Mesnil    Piotr / Jean-Pierre Moulin Un invit2

Assistants à la mise en scène Brigitte Barilley - Alex Mesnil / Stagiaire mise en scène Mona Martin-Terrones / Lumières Dominique Fortin / Son Jérémie Stevenin / Costumes Hélène Kritikos / Régie générale Jérémie Stevenin, Adrien Carbonne / Construction Jérémie Stévenin et les apprentis de L’ÉA du Campus de Gennevilliers / Photos et vidéos Alex Mesnil / Site internet Zoé Chausiaux et Céleste Guichot / Collaboration artistique Genica Baczynski, Laurent Klajnbaum, Alex Jordan

Les visuels de Tchekhov 137 évanouissements ont été créés par l’atelier Nous Travaillons Ensemble /Production : Théâtre-Studio / Coproduction : Maison de la culture d’Amiens, Athénée Théâtre Louis-Jouvet - Aide à la création  / Drac Île-de-France / Soutiens : DGCA Ministère de la Culture - Adami - Département du Val de Marne - Villes  / d’Alfortville et de Paris

Tag(s) : #Critiques, #TH Studio Alforville

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :