Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

©DR

©DR

Éloquent, Passionnant, Dynamique.

Matéo Troinovski nous retrace le destin de Ödön von Horvath dramaturge de langue allemande 1901-1938,  lié à la montée du nazisme à entre-deux-guerres.

Ödön von Horvath fils de diplomate né en Croatie de nationalité hongroise a été élevé dans divers pays « Serbie, Hongrie, Slovaquie, Allemagne », il écrit et pense en allemand.

Ödön von Horvath a un sens de l’observation aiguisé, grand admirateur de théâtre, il publie une vingtaine de pièces (Le Belvédère, Casimir et Caroline, Légendes de la forêt viennoise, L'Amour, la foi, l’espérance, Don Juan revient de guerre, Figaro divorce) ainsi que trois roman (Jeunesse sans Dieu, Un fils de notre temps, l'Eternel Petit-bourgeois) dans lesquels il critique sans détour la médiocrité de la bourgeoisie et la montée du nationalisme des années 20-30.

En 1929, sa route croise celle d’Hitler, bagarres et procès s’en suivent….

En 1932 il obtient le Prix Kleist, plus haute distinction littéraire d’Allemagne pour sa pièce Légendes de la forêt viennoise dans laquelle  il conteste entre autre la morale religieuse.

En 1936 ses livres seront brulés et il sera contraint à l’exil. Après des pérégrinations à travers l’Europe, il rejoint Paris où il meurt d’un accident tragique et stupéfiant en sortant du théâtre Marigny en 1938.

©DR

La mise en scène d’Elie Rofé est dynamique et merveilleusement bien orchestrée. Les scénettes se suivent et s’enchainent avec élégance, nous voyageons dans le temps avec aisance et promptitude comme notre protagoniste globe-trotteur. La scénographie sobre et efficace, nous plonge dans l’univers d’un jeune écrivain des année 20 « une machine style Remington, un bureau, quelques chaises, un éclairage chaleureux… ».

Matéo Troianovski interprète avec grand brio Ödön von Horvath et nous entraine avec élan et chaleur dans la vie intime de cet homme qui ose affirmer et proclamer ses opinions, lutter contre la bourgeoisie, l’église, la manipulation du peuple et le fascisme. C’est un être assez pessimiste, se sentant un peu seul devant la médiocrité du monde  qu’il essaie de combattre.

« Ma seule envie était de décrire le monde... tel qu’il est » Ö.v.H

©DR

Nous faisons connaissance avec sa grande amie et amoureuse Hertha Pauli écrivaine et comédienne autrichienne. Fanny Le Pironnec incarne avec grand talent cette jeune femme pleine de vitalité. Elle lui apprend à danser, elle le soutient tout en essayant de le raisonner face au danger du nationalisme.

 

 

Dans ce biopic plein d’éloquence, nous rencontrons de délicieux personnages joués avec virtuosité et adresse par Juliette Derkx qui nous ravie. Elle nous amuse et nous émeut.

Cette pièce nous interpelle aujourd’hui où l’on voit le nationalisme prendre de l’ampleur…

Cela donne grande envie de découvrir cet auteur peu connu en France.

Bravo à tous pour ce beau moment théâtral.

Claudine Arrazat 

©DR

Texte de  Matéo Troianovski

Mise en scène et scénographie Elie Rofé

Interprétation Matéo Troianovski / Fanny Le Pironnec / Juliette Derkx

Création maquillage et coiffure Laura Garnier

Contacts spectacleapatride@gmail.com

Teasers https://vimeo.com/581209333  /  https://vimeo.com/581208312

samedi 23 avril - 18h30 / vendredi 29 avril - 21h / samedi 30 avril - 18h30 / vendredi 6 mai - 21h / samedi 7 mai - 18h30

Comédie Nation
77 rue de Montreuil
75011   Paris

Tag(s) : #Comédie Nation, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :