Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

@Benjamin_Lebreton

@Benjamin_Lebreton

Dynamique, Émouvant, Rythmé

 

Lola Naymark fait revivre pour notre grand plaisir, avec grand brio et beaucoup d’émotion Zelda pleine de vie, de soif, de liberté, d’amour et de reconnaissance.

 

Zelda au destin tragique. Zelda image des années 20 époque où le jazz retentissait à travers les frontières. Zelda qui a bouleversé un grand nombre de lecteurs de Gilles Leroy.

 

@Benjamin_Lebreton

Zelda Sayre nait en 1900 en Alabama, fille d’un juge. C'est  une jeune fille aimant la vie et ses plaisirs à la désapprobation de la société bien-pensante. En 1918, Zelda rencontre le lieutenant Fitzgerald en garnison à Montgomery lors d’un bal. Scott d’origine modeste n’espère qu’une chose, la gloire littéraire.

 Zelda épouse Scott en 1920 après le succès de son premier roman L’envers du paradis. Zelda et Scott se noient dans les plaisirs, ils deviennent des personnages de roman sous le plume de Scott.

Zelda écrit, elle désire s’exprimer en son propre nom mais Scott en maitre de la famille s’attribue certains de ses recueils. Malgré des déboires et sa santé défaillante elle publiera en 1932 Accordez-moi cette valse. Elle mourut en 1948 à l’hôpital psychiatrique d’Asheville lors d’un incendie.

Le roman de Gilles Leroy nous conte le destin tragique de Zelda qui a dû lutter pour exister sous l’emprise d’un homme autoritaire.

 

@Benjamin_Lebreton

La mise en scène de Guillaume Barbot est dynamique et pétulante.

Sur le plateau une piste en bois semi- aérienne en demi-cercle, au centre un piano, une batterie, une guitare le tout baigné dans une lumière tamisée.

 

Nous sommes transportés dans cette Amérique des années 20 au son du Jazz.

Au centre Pierre-Marie Braye-Weppe), Louis Caratini, Thibault Perriard nous réjouissent en jouant des standards de Jazz des années 20.

Chacun d’entre eux quitteront leurs instruments pour jouer avec talent un des protagonistes face à Zelda.

 

@Benjamin_Lebreton

Sur cette piste, Lola Naymark  va évoluer comme dans un tourbillon de vie, elle est époustouflante, elle danse, chante, joue avec grande justesse, elle est Zelda.

Pleine de charme, de sensualité, de folie, de soif de vie elle nous amuse et nous émeut jusqu’aux larmes.  Quel talent !

 

Magnifique moment de théâtre.

Claudine Arrazat

Avec Lola Naymark Zelda et les musiciens-acteurs

Pierre-Marie Braye-Weppe violon, jeu (les psychiatres)

Louis Caratini piano, trombone, jeu (les amants)

Thibault Perriard batterie, guitare, jeu (Francis Scott)

 

Scénographie Benjamin Lebreton

Lumières Nicolas Faucheux assisté d’Aurore Beck

Costumes Benjamin Moreau

Conception musicale collective, direction Pierre-Marie Braye-Weppe

Son Nicolas Barillot assisté de Camille Audergon

Regard chorégraphique Bastien Lefèvre

Assistanat à la mise en scène Stéphane Temkine

Tag(s) : #Th de la Tempete, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :