Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

©DR

©DR

 

Bouleversant, Déchirant, Renversant

Deux monologues puissants, profonds, effrayants écrits pour Audrey Bonnet et Stanislas Nordey deux merveilleux  acteurs.

Audrey Bonnet et Stanislas Nordey nous happent et nous captivent dès le premier instant.

Le texte poignant et saisissant de Pascal Rambert résonne dans ce magnifique théâtre des Bouffes du Nord et nous transperce. Pas un bruit, on se retient de respirer. C’est inoubliable.

 

©DR

Stan explose, une nuée de mots cinglants viennent frapper Audrey en plein cœur, il bouillonne, se désarticule.  C'est un volcan en éruption

                                        « Je disais l’amour de ma vie et je te regardai

                                      Je te regarde et je pense que je ne te connais plus »

Audrey endure sans un mot, sans un geste, son corps frémit, sa blessure nous submerge.

 

©DR

Dans un second temps, Audrey lui répond avec ses armes. Elle refuse la destruction et l’effacement total de leur amour.

La violence de sa souffrance surgit de ses mots, de son corps. C’est la tempête qui essaie d’éteindre le volcan.

« Tu es un déserteur, tu passes par la petite porte

Tu n’avais pas la carrure pour notre amour

L’habit était trop grand pour toi »

Stan paralysé par cette révolte se recroqueville pour se protéger, se sauver…

 

©DR

 

Magnifique texte, fabuleux comédiens, merveilleux moment de théatre.

 

Claudine Arrazat

Musique :
arrangement d'Alexandre Meyer de la chanson Happe (Alain Bashung - Jean Fauque), interprétée par la chorale des enfants du Conservatoire Edgar Varèse de Gennevilliers

Auteur : Pascal Rambert
Artistes : Audrey Bonnet, Stanislas Nordey, Pascal Rambert
Metteur en scène : Pascal Rambert

Tag(s) : #Th Bouffes du Nord, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :