Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

©ML PIANTONI

©ML PIANTONI

Émouvant, Drolatique, Éloquent.

C’est pour notre plus grand plaisir que Peter Stein admirateur et grand connaisseur de Tchekhov met en scène trois farces d’une grande humanité, les personnages sont émouvants de par leur fragilité et drolatique par leur extravagance. 

Pour ce faire Peter Stein fait appel à Jacques Weber qui nous a fait frémir et nous a transpercé le cœur par sa prestance et sa puissance sur la scène du Palais de Pape en 2019.

©ML PIANTONI

Le chant du cygne 1887

Svetlovidov vieux comédien s’est endormi ivre dans sa loge il se réveille dans un théâtre vide et glacial. Il se sent misérable, sa vie est derrière lui.

 

 

**Le public est parti, le public dort et a oublié son bouffon.

Dans la pénombre, Ivanytch (Loïc Mobihaet), le souffleur âgé et démuni, trouvant refuge la nuit dans ce théâtre désert apparait. Ivanytch va redonner peu à peu vie à ce grand comédien nostalgique de sa jeunesse.Tous deux vont se remémorer Othello, Le roi Lear, Hamlet, Cyrano…

Magnifique et émouvante mise en abime. C’est profond et bouleversant.

 

©ML PIANTONI

Le méfait du tabac 1902

Ivan Ivanovitch Nioukhine vit depuis 30 ans sous la coupe de son épouse tyrannique. Celle-ci lui impose de donner une conférence sur un sujet peu maitrisé de lui. Son discours va rapidement se transformer en réquisitoire contre son épouse.Ivan Ivanovitch Nioukhine , époux soumis se révolte…!...

 

 *Comme j'aurais voulu m'arracher ce sale habit râpé, que je portais à mon mariage, il y a trente ans... (il arrache son habit)

Jacques Weber nous amuse, nous émeut et nous surprend dans la peau de ce timide époux se rebellant de l’emprise despotique de sa femme.

 

La Demande en mariage (1888) Ivan Vassilievitch Lomov en costume du « dimanche » vient demander la main de Nathalia Stepanovna à son père Stepan Stepanovitch Tchouboukov (Jacques Weber). Celui-ci ravi de pouvoir enfin marier sa fille, s’éclipse pour informer Nathalia.

©ML PIANTONI

Mais Nathalia surgit promptement. Ignorant les intentions de Lomov, une première querelle explosive et effrénée va éclater entre eux.

*Natalia : Pardon de vous interrompre. Vous dîtes "mon pré aux vaches", mais est-ce qu'il est à vous ?

Nous ne sommes point au bout de nos surprises, le ton monte, Nathalia (Manon Combes) et Lomov(Loïc Mobiha) sont impulsifs et ne peuvent se contenir. Cette demande va-t-elle aboutir ?

C’est truculent, pittoresque et plein d’énergies.  Grand bravo.

 

Ces trois nouvelles nous font découvrir avec esprit et malice   les profondeurs et les tourments de l’âme humaine.

Claudine Arrazat

 

Très agréable moment de théâtre.

Tag(s) : #Critiques, #Th de L'Atelier

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :