Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

©  Stéphane Audran

© Stéphane Audran

Envoutant, Poétique, Burlesque.

Sous une lumière froide, agrémenté de néons, apparait le corps nu de Van Gogh sur un lit ressemblant plutôt à une table de dissection. Il vit ses dernières heures, il vient de se tirer une balle dans la poitrine.

© Stéphane Audran

 

Le requiem de Mozart retentit, dans une ambiance mystique et solennelle, autour du lit du mourant,  veillent ses proches ; ses parents bondieusards, sa logeuse, Théo, le docteur Gachet, Gauguin, deux infirmiers, une prostituée, la mort.…

 

Dans une ambiance passant du tragique au burlesque, chacun va tour à tour disséquer la vie de cet artiste hors du commun, lunatique, agité, colérique, étouffé par l’image du premier Vincent et doutant de son génie….

 

 

 

Nous traversons sa vie. Du pays des mineurs où il fut évangéliste et découvrir son attrait pour la peinture jusqu’à ses derniers mois à Auvers-sur-Oise en passant par son séjour en Provence.

 

La mise en scène vivante, les tableaux se succèdent dans un vas et viens entre joyeuseté et hostilité, rêve et réalité, vie et mort .

 

© Stéphane Audran

Une grande complicité règne entre les comédiens qui nous séduisent est nous émeuvent.

Laurent Richard (le père borné et puritain), Brigitte Aubry (la mère vivant dans le souvenir de son premier Vincent), Malik Faraoun (le docteur Gachet hautain et jaloux), Thomas Coumans (Van Gogh) ,Xavier Fabre(Paul Gauguin), Edouard Michelon et Francisco Gil (les deux infirmiers burlesques à souhait), Anne-Lise Maulin (la maîtresse Sien sensuelle et pleine de vie).

Carole Massana (la logeuse) remarquable dans sa gestuelle, ses mimiques et ses intonations   nous réjouissent et nous captivent.

Agréable moment de théâtre.

 Claudine Arrazat

 

 

 

 

 

 

Studio Hebertot
78 Bis Boulevard des Batignolles
75017   Paris

 

du mercredi 15 janvier 2020
au dimanche 16 février 2020

Tag(s) : #Th. Studio Hebertot, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :