Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Crédit / Copyright :   Cosimo Mirco Magliocca

Crédit / Copyright : Cosimo Mirco Magliocca

Bouleversant, Violent, Percutant.

Phèdre fut une des dernières pièces de Racine crée en 1677 avant qu’il ne se consacre au service de Louis XIV et à la religion. Il s’inspira de la mythologie grecque.

Phèdre seconde épouse de Thésée roi d’Athènes, brule d’amour enflammé pour Hyppolyte fils de celui-ci et d’une amazone.

La rumeur de la mort de Thésée arrive au palais, Phèdre va en faire l’annonce à Hyppolyte et habitée par sa passion dévorante, elle lui avoue son amour. Hyppolyte est horrifié…

Crédit / Copyright : Cosimo Mirco Magliocca

 

 

La mise en scène de Brigitte  Jaques-Wajemen est percutante et donne une grande importance à la gestuelle, les corps souffrent, se contorsionnent, se joignent aux alexandrins pour nous transpercer et nous bouleverser.

La violence, le désir, la folie, la sensualité,  la jalousie de Phèdre nous font frémir.

L’amour, la haine s’entremêlent, nous sommes emportés dans cette tragédie avec force et puissance.

 

 

 

 

Un décor sobre, un grand mur aux couleurs ocre et chaudes de l’amour sur un sol de cendre, mur qui par un jeu de lumière semble vivre et change de tons  au long de cette tragédie pour nous conduire à la froideur de la mort.  

Crédit / Copyright : Cosimo Mirco Magliocca

Les costumes sont magnifiques, des drapés légers et soyeux bleu sombre pour Phèdre, blanc pour Aricie …

Phèdre : Raphaèle Bouchard nous bouleverse par sa sensualité à fleur de peau et la profondeur de son jeu,

Thésée : Bertrand Suarez-Pazos envahit la scène par sa présence et son charisme, quel régal.

Tous Phèdre : Raphaèle Bouchard / Thésée : Bertrand Suarez-Pazos / Hippolyte : Raphaël Naasz / Aricie : Pauline Bolcatto /  Oenone : Sophie Daull   /Théramène : Pascal Bekkar / Ismène : Lucie Digout /  Panope : Kenza Lagnaoui  sont talentueux, nous ébranlent et nous atteignent au plus profond de nous-même.

Très grand moment de théâtre.

Claudine Arrazat

Crédit / Copyright : Cosimo Mirco Magliocca

Mise en scène Brigitte Jaques-Wajeman

Dramaturgie François Regnault, Clément Camar-Mercier Assistant à la mise en scéne Pascal Bekkar Scénographie Grégoire Faucheux Costumes Pascale Robin Lumieres Nicolas Faucheux Maquillages & coiffures Catherine Saint-Sever

 

Théâtre de la ville –  Théâtre des Abbesses

31, Rue des Abbesses 75018 Paris, France

Du 8 au 25 janvier 2020

 

Tag(s) : #Th des Abbesses, #Critiques, #TH de La Ville

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :