Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

©DR

©DR

Explosif, Pétulant, Burlesque   

Quelle magnifique scénographie !

Des pendrillons en tapisserie d’Aubusson, immenses tapisseries en point numérique.

Un décor riche, coloré représentant des arbres, des fleurs ; c’est exotique et chatoyant.

Côté cour un escalier en colimaçon blanc en porcelaine limoge menant à un balcon. Côté jardin une estrade sur laquelle vont s’installer les musiciens burlesques de la compagnie de l’Ovale (Denis Alber, Pascal Rinaldi, Romaine).

 

©DR

Dans ce splendide décor coloré et onirique apparaît   Gramblanc, le clown blanc de Jean Lambert-wild dans la peau de Dom Juan. A ses côtés nous retrouvons Sganarelle interprété par la talentueuse Yaya Mbilé Bitang.

Nous allons croiser Dom Carlos, la jolie petite paysanne Charlotte et bien sûr le spectre du commandeur et la mort rodant et immuablement présente.

 

 

Cette version de Jean Lambert-wild et Lorenzo Malaguerra nous réjouit. C’est dynamique, loufoque, burlesque mais la tragédie est bien présente :

Dom Juan a des comptes à régler avec la mort, le spectre du commandeur le hante ….

Jean Lambert-wild est explosif, pétulant, arrogant, il nous enchante par sa gestuelle, son jeu, ses mimiques, c’est fabuleux.

Yaya Mbilé Bitang est extraordinaire et interprète avec grand brio Sganarelle.

©DR

Les acteurs-musiciens burlesques observent et réagissent aux déambulations et aux provocations de Don Juan avec un talent empreint d’humour, de drôlerie et de talent.

En alternance, une quinzaine de jeunes acteurs issus de l’académie de L’union jouent Elvire, Charlotte, Dom Carlos et le Mendiant. Cela donne un petit souffle novateur chaque soir.

 

Photo Tristan Jeanne-Valès

Une mise en scène et une interprétation de Dom Juan où

*le texte de Molière et un répertoire plus contemporain.

*la tragédie et le burlesque.

se côtoient pour notre plus grand plaisir.

Bravo à tous.

 Claudine Arrazat

 

Lieu:
Théâtre de la Cité internationale
17 boulevard Jourdan
75014   Paris

Jusqu’au 15 Février

Tag(s) : #Th. de la cité internationale, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :