Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photo Christophe Raynaud de Lage

Photo Christophe Raynaud de Lage

Éblouissant, Transperçant, Magnifique

Quel Bonheur, bravo et merci à Pascal Rambert d’avoir écrit pour eux et réunit pour notre plus grand plaisir ces talentueux et bouleversants comédiens dont les voix et le jeu nous transpercent le cœur.

Photo Christophe Raynaud de Lage

Un immense espace aéré, un mobilier blanc canapés,  fauteuils sont épars. Le maitre de séant architecte reconnu, vient d’être décoré. Sa jeune épouse, ses fils, ses filles et leurs conjoints tous vêtus de blanc l’entourent.

La voix profonde de Jacques Weber resonne, transperce les murs et fait frémir le public. Sa colère est provoquée par l’irrespect de son fils à son égard lors de la remise de sa médaille. Son indignation est grande et violente. Ses griefs s’étendent envers tous, il les  humilie et les offense. La famille est médusée mais personne ne dit mot devant l’autorité souveraine et tyrannique du patriarche …

Nous sommes à Vienne, c’est la montée du national-socialisme. Face au désastre pressenti, cette famille d’intellectuels et d’artistes va s’embarquer pour fuir l’Europe.

Photo Christophe Raynaud de Lage

 

C’est l’histoire d’une famille qui perd ses privilèges face au nouveau monde. Une famille quelque peu hétéroclite et un peu énigmatique.

 

*Stan, le philosophe est en opposition avec son père.

*Marie -Sophie, la   jeune épouse du père est rejetée par la famille.

*Denis et son épouse Audrey compositeurs de musiques contemporaines, sont terrorisés par ce père dominateur.

*Emmanuelle psychanalyste est un peu frustrée par son époux Arthur militaire qui lui est rabaissé par le père.

*Anne éthologue est la plus fidèle au père, son époux Laurent est un journaliste un peu fantoche.

La communication, le dialogue sont difficiles entre eux, les mots sont sanglants.

Les animosités et les frustrations surgissent, les comptes se règlent, les non-dits et les secrets se révèlent, la folie germe au milieu de la cruauté de la guerre et de l’exil.

Photo Christophe Raynaud de Lage

Par intermittence comme pour apaiser leurs différents et leurs angoisses, les membres de la famille sur un air de violon, exécutent une ronde en se tenant la main. C’est aérien et élégant.

Mais, Pourront- ils lutter ensemble ? Se relèveront- ils ? Périront-ils ?

C’est magnifique et bouleversant.

Claudine Arrazat

Photo DR

Avec Emmanuelle Béart, Audrey Bonnet, Anne Brochet, Marie-Sophie Ferdane, Arthur Nauzyciel, Stanislas Nordey, Denis Podalydès de la Comédie-Française en alternance avec Pascal Rénéric, Laurent Poitrenaux, Jacques Weber
 

 

Photo Christophe Raynaud de Lage

Texte, mise en scène et installation Pascal Rambert
Collaboration artistique Pauline Roussille
Lumière Yves Godin
Costumes Anaïs Romand
Musique Alexandre Meyer
Chorégraphie Thierry Thieû Niang
Chant Francine Accolas
Conseil mobilier Harold Mollet

Production structure production

 

Programmation

 

Tag(s) : #Avignon 2019, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :