Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

© Grégoire de Calignon

© Grégoire de Calignon

 Racine nous conte l’amour impossible de Titus et Bérénice.  La raison d’Etat est plus forte que la passion amoureuse. La loi romaine interdit d’épouser une reine étrangère.

Rome, par une loi qui ne se peut changer,
N'admet avec son sang aucun sang étranger,
Et ne reconnaît point les fruits illégitimes
Qui naisse.     (Paulin acte II )

 

La mise en scène de Gaétan Vassart est assez particulière et un peu statique mais quel grand plaisir de découvrir Valérie Dréville dans Bérénice.

 Sa prestance, sa grâce envahissent le plateau, elle nous émeut au plus profond de notre âme. Les diverses intonations de sa voix, ses modulations, son intensité nous transmettent avec brio ses émotions et ses sentiments. C’est du grand art.

A ses côtés, Anthony Paliotti est un bouleversant Antiochus, la justesse et la grandeur de son jeu nous transpercent.

Les magnifiques alexandrins de Racine résonnent, nous touchent et nous bouleversent.

 
Avec :  Stéphane Brel (Titus), Valérie Dréville (Bérénice) Sabrina Kouroughli (Arsace) Anthony Paliotti (Antiochus) Maroussia Pourpoint (Phénice) Gaëtan Vassart (Paulin)

Claudine Arrazat .

©DR

©DR

 

Manufacture des Œillets

1 place Gosnat

 Ivry sur seine

14 > 24 MAR 2019 /

Texte Jean Racine
mise en scène Gaëtan Vassart
en collaboration avec Sabrina Kouroughli
scénographie Camille Duchemin
costumes Camille Aït Allouache
chorégraphie Caroline Marcadé
lumières Franck Thévenon
assisté de Eliah Ramon
son Aline Loustalot
vidéo Grégoire de Calignon
assistante  à la mise en scène Ella Gouët
régie générale Luc Béril
administration / production Maïssa Boukehil


 

           

© Grégoire de Calignon

© Grégoire de Calignon

Tag(s) : #Th des Quartiers d'Ivry, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :