Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

©DR

©DR

Poétique, Philosophie, Magnifique. Emouvant.

Au pied d’une échelle conduisant vers la lune.  Un clown, Auguste, tombe en transe, il sourit d’extase. Le public rit de cette pantomime. Au fil du temps, il répète son numéro. Un jour, les rires du public ne lui suffisent plus.

Comment partager sa joie intérieure ?

Auguste quitte le cirque,  part à la rencontre des autres, offre ses services, sa générosité en toute simplicité.

Nous le suivons dans ses pérégrinations. Sous couvert de son identité, il sera palefrenier puis clown pour entraider son ami Antoine clown de première catégorie.

Antoine l’acceptera-t-il ?

Auguste trouvera-t-il la paix?

Auguste s’acceptera-t-il tel qu’il est ?

 

Henry Miller écrivit ce magnifique texte en1948 pour Fernand Léger. A la suite de controverses, il sera édité avec des illustrations de Picasso, Chagall, Rouault et Klee.

 

Denis Lavant nous conte cette fable avec un merveilleux talent. C’est un saltimbanque. Denis Lavant nous émeut et nous bouleverse par la profondeur de sa voix, nous réjouit par sa gestuelle et ses mimiques, nous surprend en jouant avec toutes sortes de mini instruments de musique.

Avec brio, simplicité, à l’aide de peu d’accessoires, il est tour à tour  Auguste, Raoul le patron du cirque et  Antoine.  C’est fabuleux.

 

La mise en scène astucieuse et esthétique, nous plonge dans l’univers imaginaire du cirque, l’éclairage tout en nuances intensifie l’émotion.

 Très beau moment de théâtre  émouvant et plein de poésie.

 

Claudine Arrazat

©DR

©DR

©DR

©DR

Le sourire au pied de l’échelle 

De Henry Miller

Adaptation Ivan Morane

Mise en scène Bénédicte Necaille

Avec Denis Lavant

 

Théâtre de l'Oeuvre
55 rue de Clichy 
75009   Paris 
16 janvier au 17 février 

©DR

©DR

Tag(s) : #TH de l'Oeuvre, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :