Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

©théâtre de l'Imprévu

©théâtre de l'Imprévu

Émouvant, Performant, Éloquent.

Une atmosphère onirique règne sur le plateau ; une lumière tamisée traverse des voilages délimitant l’espace, une couronne de petites sculptures de verre posées au sol étincelle. Nous partons en voyage dans  les souvenirs de Tom comme dans un rêve.

Nous sommes en 1944 Tom va nous conter ses souvenirs des années de l’entre-deux- guerres  vécues entre sa mère Amanda  et sa sœur Laura.

*Je vous offre la vérité affublée du masque plaisant de l’illusion.

Pour commencer je renverse le cours du temps…

Tous trois ont été abandonnés  par le père parti pour vivre ses rêves dont ils n’ont reçu qu’une unique carte postale avec ces mots.

*Hello, Good bye.

Amanda,  la mère  se meut  dans le souvenir de ses années de  gloire et de jeunesse pour oublier son infortune.

Laura, sa petite sœur  infirme a peur du monde et demeure  à l’image de sa collection de petits animaux en verre « sa ménagerie de verre » fragile et délicate.

Tom travaille dans un entrepôt de chaussures  mais  il se passionne pour la poésie et le cinéma. Et rêve un jour de parcourir le monde.

 

La rencontre  d’un ami d’enfance Jim va secouer ce petit monde. Jim est un jeune homme ambitieux et croyant en l’avenir.

Les sortira- t- il  de leur torpeur et de leur enfermement ?

 

La mise en scène minimaliste d’Eric Cénat accentue la profondeur du texte. La légèreté des voilages, la délicatesse et la transparence des petits animaux de verre nous transportent entre illusions, rêves et réalités tout comme ces êtres fragiles vivants en vase clos qui nous bouleversent.

 

Cette pièce évoque la fragilité des êtres, leurs frustrations, leurs malaises, leur état d’âme mais aussi l’espoir de se construire, de s’accepter et de s’accrocher à ses rêves et de vivre.

 

Claire Vidoni (Amanda), Laura Segré (Laura), Charles Leplomb (Tom) et Augustin Passard (Jim) nous transportent et nous émeuvent.

Très belle adaptation de cette magnifique pièce de Tennessee Williams.

Claudine Arrazat

©théâtre de l'Imprévu

©théâtre de l'Imprévu

Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois

Représentations :
Du 21 janvier au 02 février 2019
Du lundi au samedi à 20h30, le samedi à 16h

 

 

 

   Par   Le Théâtre de l'Imprévu

Le Théâtre de l’Imprévu – 108 rue de Bourgogne – 45000 Orléans

02 38 77 09 65 – theatre.de.l-imprevu@wanadoo. fr

©théâtre de l'Imprévu

©théâtre de l'Imprévu

©théâtre de l'Imprévu

©théâtre de l'Imprévu

Tag(s) : #Th.de L'Epée de bois, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :