Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Loufoque, Amusant, Léger.   

 

Une ribambelle de personnages cocasses  nous transporte  dans une histoire rocambolesque.

 

Hector est un homme banal mais  sympathique, il travaille dans l’entreprise de son frère ainé de 20 ans plus âgé, savoure la délicieuse soupe de sa mère tous les dimanches en compagnie de son père qui pour rien au monde raserait sa moustache….

Mais Hector  est bien malade. Il collectionne tout et n’importe quoi ;

 * les piques apéritifs.

 *les badges de campagne électorale.

 *les peintures de bateaux à quai.

 

 

Hector va-t-il  se défaire de cette addiction en tombant amoureux de Brigitte ?  

Pour cela, il faudrait que Brigitte ne fasse point les vitres…..

Brigitte deviendra-t-elle une femme-objet ??

Quoi qu’il en soit Brigitte et Hector mettront au monde des triplets.

*Les trois enfants furent placés côte à côte ; ils semblaient identiques comme les trois pièces d’une collection.

 

Les personnages sont caricaturaux et insolites

*Les parents d’Hector « Ils aiment tout le monde pareil. C’est un amour simple qui va de l’ÉPONGE à leur fils. »

*Gérard (le frère de Brigitte) n’avait pas beaucoup de neurones, mais de très belles cuisses.

*Bernard répéte ; nous vivons dans l’époque la moins moustache qui soit. … puis il retournait à ses pensées intimes encombrées par le rien. »

Les mises en scène et les décors nous  plongent dans une atmosphère familiale simple, un peu surannée où les tableaux s’enchainent avec dynamisme. C’est vivant et joyeux.

 

Avec : Sophie Accard, Léonard Boissier, Jacques Dupont, Benjamin Lhommas, Anaïs Merienne, Léonard Prain.

 

Claudine Arrazat


Théâtre 13 Jardin
103, A, boulevard Auguste Blanqui 
75013   Paris        Plan d'Accès 

du mercredi 5 septembre 2018     au dimanche 7 octobre 2018 

 

 

©DR

©DR

© fabiene Rappeneau

© fabiene Rappeneau

©DR

©DR

Tag(s) : #Th 13 jardin, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :