Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AU-DELÀ DES TÉNÈBRES  Un diptyque de Simon Abkarian

            

Vivant, Poétique, Drôle, Tragique.

Le dernier jour de jeûne

Dans un quartier d’une ville du sud,  nous pénétrons chez Nouritsa  « la reine mère », entourée ses deux filles ; Astrig qui rêve de s’émanciper et  Zéla qui jeûne en espérant trouver l’homme de sa vie. Vivant à leurs côtés, il y a Sandra  leur tante  féministe et noyée dans ses livres puis  la voisine Vava curieuse et grande bavarde  mais il y a aussi Sofia, la fille du boucher, introvertie et renfermant un terrible secret.

 Ce petit monde évolue dans le monde des traditions, dans un monde gouverné par les hommes. Toutes ses femmes luttent  à leur façon contre  ce monde patriarcal. Les bavardages, les théories, les conseils et les engueulades fusent sur le plateau, le langage est cru, imagé et rempli d’expressions propres à la région méridionale.

 Nous allons partager leur vie, leurs rires, leurs espoirs et leurs angoisses au milieu de ses hommes qui les entourent dans leur quotidien. Théos le père, Aris le fils chéri de Vava et  fiancé d’Astrig,  Minas père de Sofia……

C’est parfois drôle, plein de mots ensoleillés mais nous serons tous bouleversés à la découverte du secret du Sofia…

 

 L’envol des cigognes.

Environ 10 ans plus tard, le quartier est envahi par la guerre. C’est l’horreur, les peurs mais aussi l’engagement et la lutte de chacun. La famille de  Nouritsa  va recueillir une jeune fille violenté et  violée par l’ennemi.

Mais ici, les ennemis sont les anciens voisins, c’est la guerre civile et la montée de l’intégrisme. Les personnalités de chacun vont se découvrir ; le courage, la rage, la vengeance. Mais malgré cette horreur, l’amour subsiste et il faut continuer à se battre  pour vivre. Les uns rêvent, les autres font du troc et certains se marient et malgré les rafales de mitraillettes le quartier continu sa vie…

 

Le texte de Simon Abkarian est  rempli de soleil, de couleur et d’expressions méditerranéennes. Il nous plonge dans le monde méridional chaleureux et  pittoresque.  Les mots fusent parfois triviaux et crus mais souvent pleins de poésie. On parle d’amour, de sexe, de violence, de mort. C’est tendre, drôle et parfois bouleversant.

La mise en scène vivants et dynamique rythmée. Les comédiens sont pleins d’entrain, on sent une grande complicité entre eux. C’est une grande famille qui entoure Ariane Ascaride toujours pétillante et merveilleuse dans ce rôle plein de générosité et d’amour.

Bravo à tous

 

Avec : Simon AbkarianAriane AscarideDavid AyalaAssaâd BouabPauline CaupenneDélia Espinat DiefMarie FabreOcéane MozasChloé RéjonCatherine Schaub-AbkarianIgor Skreblin.

 

 

 

 

Du 5 septembre au 14 octobre 2018 à 19h30

En alternance du mercredi au vendredi, intégrale du diptyque les samedis et dimanches à 16h le samedi, 13h le dimanche

 

Théâtre du Soleil

Cartoucherie de Vincennes

Route du Champ de manœuvres

75012 Paris

Réservations 01 43 74 24 08

www.theatre-du-soleil.fr

 © Antoine Agoudjian

© Antoine Agoudjian

 © Antoine Agoudjian

© Antoine Agoudjian

 © Antoine Agoudjian

© Antoine Agoudjian

 © Antoine Agoudjian

© Antoine Agoudjian

Tag(s) : #Th du Soleil, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :