Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

                                               Probablement les Bahamas 

Martin Crimp  Mise scène Anne-Marie Lazarini

Comédie, drame, mystère, malaise, humour voici un joli cocktail merveilleusement bien interprété.

Dans un appartement confortable et bourgeois, un couple de retraités, raconte gentiment leur existence et leurs projets devant un visiteur passif.  Les propos tenus sous le couvert de  banalités dénotent  rapidement  un  grand mal être.

Ils évoquent un cambriolage, la perte d’un bébé, une agression qui aurait pu être un viol….

D’autre part une jeune Hollandaise qu’ils hébergent contre quelques services, semble les troubler. Aurait-elle une relation  extra conjugale avec leur fils ?

 

Il n’y a pas de  réel dialogue  entre eux, la discussion tourne en boucle, on ressent un grand désespoir  et un vide profond. Ils se mentent à eux- mêmes pour ne pas voir la médiocrité de leur vie. Ce sont finalement de pauvres gens.

 

Sous l’apparence d’un couple heureux vivant aisément dans un appartement douillet,  nous découvrons  des personnages égoïstes, intolérants et se cachant la réalité de leur vie.

 

 

Catherien Salviat, Milly  est magistrale elle captive  notre attention et l’on boit ses paroles.

Jacques Bondoux, Frank nous amuse,  écoute-t-il parfois sa femme ?

Heidi- Eva Clavier, Mariska nous intrigue et un certain mystère règne autour de son personnage.

 

Le  décor et la mise en scène  sont originaux  et attrayants. Les cloisons de l’appartement sont juste des délimitations. Nous voyons donc toutes les pièces et nous sommes happées par l’espace et l’ambiance des lieux. Nous pouvons suivre les faits de chacun dans un même espace-temps.

 

Très bon moment de théâtre.

 

Tag(s) : #Artistic Théatre, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :