Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Mille francs de récompense

Texte Victor Hugo
Mise en scène Kheireddine Lardjam

Comédie sur le pouvoir de l’argent, les injustices sociales et les fourberies.

Découverte d’un texte de Victor Hugo peu connu. Il refusera de le voir jouer de son vivant. Le 18 avril 1866 Victor Hugo refuse Mille francs de récompense à Marc Fournier qui le lui demandait pour l’Odéon : « Mon drame paraîtra le jour où la liberté reviendra ».
Ce texte a été écrit 4 ans après les misérables

Pourchasser par la police, Glapieu se cache dans un appartement. Il découvre une jeune fille vivant avec sa mère et son grand père malade et ruiné .Puis surgit un agent d’affaires, un riche banquier magouilleur…
Glapieu voleur, poète et philosophe

*Comme c’est drôle, les oiseaux ! Ça se moque de tout. Voler, quel bête de mot ! Il a deux sens. L’un signifie liberté, l’autre signifie prison.

*La première sottise, fil à la patte qui ne se casse jamais. O qui que vous soyez, qui ne voulez pas faire la deuxième sottise, ne faites pas la première.

Au fil de la pièce nous le découvrirons justicier.

La mise en scène est assez rock en roll et innovante. C’est une parodie. Burlesque.

Maxime Atmani > Glapieu / Azeddine Benamara > Rousseline / Romaric Bourgeois > l’huissier de saisies Scabeau, un huissier de tribunal, un huissier d’appartement, masque / Linda Chaïb > Étiennette / Samuel Churin > Le Major Gedouard & Le Baron de Puencarral / Étienne Durot > Edgar Marc / Aïda Hamri > Cyprienne / Cédric Veschambre > M. de Pontresme

 

 

La Terasse

La Terasse

Tag(s) : #Th de l'Aquarium, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :