Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

coupes-sombres_giovannicittadinicesi_063_2000_1500

Coupes sombres de  Guy Zilberstein

Une metteuse en scène convoque l’auteur de sa  pièce en création pour  pouvoir l’adapter quelque peu.            

 

*5h30 avec 19 comédiens ….

 Faire une  petite coupe sombre s’impose…

 Métaphore entre le monde sylvicole et la création théâtrale.

 Une coupe sombre consiste à couper quelques arbres pour  permettre à ceux qu’on laisse d’ensemencer le sol. Une coupe claire consiste à couper un grand nombre d’arbre pour laisser passer la lumière.

 

L’auteur arrogant, ayant une grande estime de lui-même, considère son texte parfait et non modifiable.

Serge Bagdassarian nous amuse beaucoup dans ce personnage de l’auteur hautain et assez dédaigneux.

 

Il va s’ensuivre une confrontation assez cocasse mais  instructive sur la représentation théâtrale et son interprétation.

         **Trouveront- ils  un consensus ?

**L’auteur doit-il céder aux exigences de la mise en scène et des comédiens ?

**Où sont donc les limites de chacun ?

Cette dispute est entrecoupée par la venue du bucheron, Pierre Hancisse qui nous instruira sur la coupe sombre sylvicole avec poésie et légèreté.

Anne Kessler (la metteuse en scène) et Serge Bagdassarian (l’auteur)  nous font percevoir l’autre côté du théâtre et de la création avec ses compromis et ses exigences.

 

 

Tag(s) : #Critiques, #Th du Rond Point

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :