Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

En attendant Bojangles d’après le roman d’Olivier Bourdeaut

A la Pépinière théâtre.

Amour, folie, extravagance, dilettante  mais aussi tendresse et chagrin tous ces sentiments voguant et dansant  au son de  Bojangles de Nina Simone.

Un petit  garçon raconte ses souvenirs, sa vie tumultueuse, pittoresque, passionnante et pleine d’amour qu’il a vécue avec ses parents et qu’il nous livre avec élégance et douceur.

 Entouré  une mère excentrique, frivole mais  aimant passionnément les siens  et d’un père ayant consacré sa vie à  rendre heureuse le joyau de son existence  « son épouse ».

C’est gai, dynamique, amusant et touchant.

Malheureusement la vie n’est pas un long fleuve tranquille... Des épreuves vont survenir mais l’amour et la fantaisie vont les adoucir et les rendre plus  légères et même parfois clownesques.

La fin est empreinte de poésie et de délicatesse qui nous laissent rêveurs et attendris.

La mise en scène de Victoire Berger-Perrin  dynamique et attrayante nous transporte agréablement dans les aventures de  cette famille hors du commun.

Victor Boulenger est très émouvant dans ce rôle de petit garçon, je me souviens de l’avoir vu il y  quelques années dans Victor et les enfants au pouvoir, je l’avais déjà trouvé fantastique.

Les parents, parents hors du commun sont incarnés avec talent par Anne Charrier et Didier Brice.

Claudine Arrazat

Tag(s) : #La Pepiniere theatre, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :