Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un jour en octobre Georg Kaiser Théâtre de l’Atalante  du 06/01 au 13/02

 

Lorsque la certitude du rêve  amoureux devient réalité. C’est extraordinaire destin de Catherine. L’histoire d’une paternité controversée.

Catherine est une  jeune femme candide et sincère. Elle dévoile avec une grande conviction amoureuse  l’identité du père de son enfant : le lieutenant Marrien.                     

 Mais Marrien niant cette paternité, il va s’en suivre un tourbillon de rebondissements.

Catherine va-t-elle persister dans la croyance de son rêve et de son amour malgré la cruelle réalité ?

Le lieutenant Marrien va-t-il être envouté et séduit par la  passion amoureuse de Catherine ?

Nous sommes transportés  par cette fiction, les différents tableaux s’enchainent avec dynamisme.

Le rêve, la violence, l’amour, l’argent, la chair, l’esprit se confrontent avec force et passion.

La chorégraphie  de la première rencontre imaginaire de Catherine et Marriem  est un moment de pure émotion.

Les comédiens sont remarquables et authentiques, on y croit.

Hervé Van Der Meulen : l’oncle Coste conventionnel , bourgeois et protecteur de Catherine.

Jaime Azulay : Abbe Jattefaux précepteur de Catherine.

Bruno Boulzaguet ; le lieutenant

Ariane Heuzé : Catherine

Benoit Dallongeville : le garçon- boucher

La mie en scène d’Agathe Alexis simple et épurée, engendre une puissance au jeu des comédiens.

 

Tag(s) : #Critiques, #Th de L'Atalante

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :