Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’éveil du printemps d' Aiat  Fayez 

Dès le premier tableau nous sommes transportés  dans un univers onirique plein de poésie.

Nous  découvrons Platoniun   station spatiale des terriens.

En compagnie de  A et  B  jeunes « Platoniens »  nous admirons  la vue magnifique de la terre. Cette planète bleue que évolue tranquillement dans l’univers.

A et B étudient à l’école française de Platoniun. Nous côtoyons le monde de l’adolescence, son questionnement, sa curiosité, la découvertes de l’autre.

A rêve de partir un jour vivre sur cette Terre dont il aperçoit les fleuves, l’Europe et même la France lorsque  la lumière céleste s’y prête.

 

Cet adolescent à la peau bleue A  va réaliser  son rêve, quitter ses amis, sa copine, sa famille, son monde…direction la terre.

 

Plein d’espérance et  enthousiasme, A va être confronté à la discrimination,  à l’intolérance,  à la cruauté, et à l’isolement par rapport à sa différence et au manque d’ouverture de ce monde impitoyable.

 

Ce texte  magnifique, très contemporain nous interroge :  

Notre monde accepte-t-il la différence ?

L’apparence est-elle si importante ?

Avons-nous si peur de ceux qui ne nous ressemblent pas ?

Quel est notre comportement vis-à-vis des migrants ?

 

La Mise en scène  d’Alain Batis ainsi que l’éclairage et la musique  nous  transporte avec  émoi dans  le monde imaginaire et féerique  de  Platoniun puis nous achemine  dans un monde plus réaliste  sur terre.

 

Les comédiens : Emma BARCAROLI, Geoffrey DAHM, Nassim HADDOUCHE, Pauline MASSE, Mathieu SACCUCCI  sont talentueux et  nous sommes captivés par ce conte plein  de poésie et de vérité.

Tag(s) : #Th.de L'Epée de bois, #Critiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :