Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Kroum 

De  Hanokh Levin   mise en scène de Jean Belloroni

TGP du 18 au 28 /2

 

Quel merveilleux moment de théâtre !

Hanokh Levin nous conte la vie des occupants  d’un même immeuble d’un quartier populaire. Nous allons découvrir  pour chacun leur vécu, leurs  aspirations, leur personnalité.

.....

Kroum aspire à devenir écrivain, mais l’art demande courage et persévérance…… Après avoir tenté sa chance en Europe, il  revient vivre  chez sa mère dans  le quartier  où il a toujours vécu.

**maman, je n’ai pas réussi.je n’ai trouvé ni la fortune, ni le bonheur à l’étranger….je n’ai rencontré personne… je n’ai rien acheté……dans ma valise il n’y a que du linge sale…….et maintenant laisse-moi tranquille. 

……

Tougati  hypocondriaque  et  se pose  dix mille questions

** La gymnastique, c’est mieux le matin où le soir ?……le matin ça fatigue……le soir ça réveille…..

Tous les personnages sont pittoresques et attachants. Certains profitent  des occasions agréables de la vie, d’autres sont plus résolus  à leur destin. Il y a  les deux grandes catégories d’êtres  humains,  les optimistes, et les pessimistes.

Cette comédie est parfois  d’un humour grinçant, qui  nous amuse   et nous fait beaucoup rire  mais aussi  pleine  de désarrois et de désillusions  qui nous émeuvent. C’est très humaniste. Cela donne envie de découvrir toute  l’œuvre de Hanokh Levin.

 

La mise en scène de Jean Bellorini, nous transporte en un clin d’œil dans l’univers ces gens. Nous sommes happés, nous devenons un habitant du quartier, c’est magique. Les couleurs et l’éclairage créent une atmosphère chaleureuse et réaliste. On se sent bien.

 

Le texte est en russe mais grâce au jeu des comédiens talentueux, nous sommes rapidement captivés par cette   tragi-comédie.

Avec la troupe du Théâtre Alexandrinski (Saint-Pétersbourg) Vasilissa Alexéeva, Dmitri Belov, Ivan Efremov, Maria Kouznetsova, Vitali Kovalenko, Vladimir Lissetski, Alexandr Luchin, Dmitri Lyssenkov, Sergey Mardar, Yulia Martchenko, Marina Roslova, Olessia Sokolova et le musicien Michalis Boliakis

Tag(s) : #Critiques, #TGP

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :