Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 
 
 
 

 

La fuite de Boulgakov par Macha Makeieff

1920 les russes blancs fuient la Russie de Staline.
Cette débâcle écrite entre 1926 et 1937 n’a jamais été joué du vivant de Boulgakov. Ses œuvres étant bannies par le régime.

Nous suivrons la débâcle des migrants de Crimée à Paris en passant par Constantinople.
Lors de cette fuite nous côtoierons des moines, des employés du contre-espionnage, un spectre, le typhus, la fête foraine, la prostitution, l’appât du jeu, les amours déçus.... .
Tous les personnages sont hauts en couleur.
Les situations sont à la fois rocambolesques et plausibles.
En parallèle Macha Makeieff nous raconte son histoire en voix off à travers l’image d’une petite fille.

 

Comédiens vêtus de superbes costumes, sont talentueux ; merveilleux acteurs, choristes et musiciens…
Geoffroy Rondeau, Alain Fromager, Pierre Hancisse, Samuel Glaume Sylvain L'évite, Pascal Reneric, Vanessa Fonte, Vincent Winterhalter et Karylk Elgrichi .
Sans oublier : Emilie Pictet prodigieuse soprano .et Thomas Morris remarquable ténor.

Macha Makeieff nous transporte à travers cette satire drôle et profonde sur l’exil grâce à sa mise en scène innovante et pétillante ainsi qu’à ses décors transformables magnifiques.

La lumière de Jean Bellorini et la participation d’Angelin Preljocaj nous transporte d’un songe à l’autre et intensifie nos émotions.

La collaboration de Macha Makeieff, Jean Bellorini et Angelin Preljocaj ne pouvait être que grandiose.

    Tag(s) : #TGP, #Critiques

    Partager cet article

    Repost0
    Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :